Aménagé sur le coteau qui domine le cours de la Petite Maine, le sanctuaire de la Salette, à La Rabatelière, est constitué de différentes constructions qui ont marqué la vie paroissiale de la fin du XIXe siècle et montre la ferveur des vendéens pour le culte à la Vierge.

Site culturel du Conseil départemental de la Vendée, il représente les apparitions de la Vierge aux enfants de La Salette dans les Alpes en 1846. Cet ensemble architectural pittoresque dans un univers paysager mérite le détour pour une balade en pleine nature.  

La découverte du site 

La Salette se compose de 3 ensembles et d’un chemin de croix, le tout dans un univers végétal dépaysant. La végétation est omniprésente dans les parcours avec des cèdres, des pins, différents massifs… et intégre les monuments dans un univers végétal très agréable à la balade.

Le monument à la Salette

Par une scénographie à plusieurs niveaux, l’Abbé Hillairet y reproduit les épisodes de l’apparition de la Vierge-Marie, habillée en costume dauphinois, à deux jeunes enfants, Maximin Giraud et Mélanie Calvat. 3 scènes ascensionnelles sont terminées en 1887, avec des statues en fonte, jeux d’escaliers et d’allées en pente douce, dès le début l’Abbé Hillairet souhaite un sanctuaire clos de murs et de tours couronnées par de faux mâchicoulis en briques.

Le rosaire et la tour

Dès l’année suivante 1889, l’Abbé érige un nouvel ensemble : le monument au Rosaire. A gauche une rampe gazonnée est aménagée avec 16 stèles encadrées de tourelles crénelées en briques, ce sont les stations du Rosaire : dévotion à Marie. Cette ascension spirituelle aboutit à une tour appelée ‘le triomphe de la croix’, monument de plan carré et de 20 mètres de haut avec tourelles et terrasses dont certaines reçoivent des statues. En partie basse se trouve une chapelle dédiée à Notre Dame. Une croix haute de 7 mètres couronne ce monument.

La Chapelle et la croix de Jérusalem

C’est au somment du coteau, qu’un nouveau sanctuaire est érigé en 1893, suite à un pèlerinage de l’Abbé Hillairet en Terre Sainte (Jérusalem). Cette nouvelle construction accueillera la croix emmenée par les pèlerins en Terre Sainte, en forme de donjon carré, flanqué de tourelles pleines, créneaux, meurtrières suggèrent une forteresse.

L’Abbé Hillairet,  le prêtre batisseur

En réponse à la politique anticléricale menée en France à partir de 1879, on assiste en Vendée à une vague de reconstruction d’églises et d’édifications de lieux de piété. C’est sous la houlette de l’abbé Hillairet, curé de La Rabatelière, entre 1873 et 1908, que s’élève un ensemble architectural pittoresque qui ne manque pas de surprendre…

Infos pratiques 

Accès au sanctuaire

Le sanctuaire accueille également le point de départ d’un sentier de randonnée.

Accès à la randonnée

SENTIER DE LA SALETTE

Place Charles Bruneau
Centre périscolaire
85250 LA RABATELIERE
Calculer mon itinéraire

Ce contenu vous a été utile ?

Enregistrer

Partager ce contenu